Le monde d'Albion s'ouvre à nous écrivons l'histoire de se monde
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un esprit malin dans l'ombre ... [ Démarrage à trois participants ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Valandill
Admin
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 25/11/2016
Age : 21
Localisation : Galinis

Feuille de personnage
Nom: Valar
Prénom: Mephisto
Âge : 859

MessageSujet: Un esprit malin dans l'ombre ... [ Démarrage à trois participants ]   Lun 28 Nov - 11:57

« Messieurs les chevaliers ! (Essoufflée) J'ai vu un être étrange ... qui sortait de la forêt à l'Ouest du Port d'Astréa ... qui partait en direction du Nord vers Galinis. Celui ci à fait du grabuge là-bas ... Il a fait peur aux enfants, renverser des étalages de marchants et assommer quelques gardes. »

Une habitante du port

But de la quête : Découvrir où se trouve l'inconnu et le ramener à son endroit initial

Récompense : 15 000 Astréa par personnes

_________________
"Des fois, je me dis que la preuve qu'il y a des êtres intelligents ailleurs que sur Terre est qu'ils n'ont pas essayé de nous contacter."
Revenir en haut Aller en bas
http://project-albion.forumactif.com
Valandill
Admin
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 25/11/2016
Age : 21
Localisation : Galinis

Feuille de personnage
Nom: Valar
Prénom: Mephisto
Âge : 859

MessageSujet: Re: Un esprit malin dans l'ombre ... [ Démarrage à trois participants ]   Ven 17 Fév - 23:51

: Il existe en ce monde une multitude de créatures divers et varié, mais il s’avère que certaines d’entre elles ose défier l’équilibre de toutes choses. Nous sommes au Nord de Galinis, au cœur d’une forêt que les villageois nome « La forêt des cerisiers ». Malgré sa beauté, rare sont les personnes osant s’y aventuré pour une raison que l’on ignore encore à ce jour, mais, il s’emblerait que cette journée soit celle des défis. Un être dont la morphologie serait semblable à celle d’un humain parcourait les bois de façon frénétique, comme s’il était perdu, sans réel sens de l’orientation et de destination précise. Dans sa course frénétique, l’être faisait fuir les animaux qui croisé sa route. L’on pouvait encore entendre au loin les cris d’une fermière « Les dieux auront votre peau ! Vous n’êtes qu’une erreur de la nature ! Brulé le ! » ; tels étaient ses paroles. Il est aux alentours de 15h, le ciel est partiellement nuageux et une légère brise parcoure la forêt. Les traces de l’individu sont encore fraiche mais imprécise de par les marques que laissèrent les animaux durant leurs fuites. Une odeur étrange flotte dans l’air, une odeur semblable à celle du sang. Le sol de cette forêt est souillé, il est de votre devoir d’en trouver la source :
 
Oshiemasu: Madame Park était au port en train d'exercer une ronde pour voir si tout aller bien comme à son habitude, jusque-là rien d'anormal, jusqu'au moment où, quand elle fut proche de la sortie nord du port elle entendit au loin une voix de femme qui criait "Les dieux auront votre peau ! Vous n’êtes qu’une erreur de la nature ! Brulé le" inquiète qu'un délit ne soit arrivé elle décida de se rendre sur place, la femme qui avait criée était une fermière, elle semblait choquée par ce qu'elle avait vue "Que se passe-t-il ?" demanda-t-elle humblement "Un homme fou ! il est passé non loin de ma ferme en faisant s'agiter toute mes bêtes, ce n'est pas très bon de les stresser comme ça... Il est partit vers la forêt dans cette direction " Au début, madame Park se demanda si c'était une blague, elle s'était vraiment inquiétais pour une simple histoire de voyou s'amusant à effrayer les bêtes d'une fermière ? elle fit mine de regarder les traces de pas que l'individu avais laissé....elles étaient à peine visible et vue que les fait n'était pas si grave, elle s'apprêtais à dire à la fermière de rester sur ses gardes et de la prévenir si l'homme revenais mais au moment où elle s'apprêtais à faire comme prévu, une étrange odeur vint jusqu'à elle, cette odeur elle ne la connaissais que trop bien, celle du sang. Enfin à deux trois détails près...Un homme était-il blessé ? Voir même en danger ? Et si l'homme ayant effrayé les bêtes n'était pas un voyou visant à s'amuser mais un habitant trop occupé à fuir son agresseur pour se rendre compte de la pagaille qu'il faisait autour de lui ? ...."Etait-il suivi ? cet homme dont vous me parlez ?" demanda-t-elle "Je ne suis pas sure que ce soit un homme tout ce que je peux dire c'est que c'était un humain....Et non il n'était pas suivi, en tout cas, je n'ai rien vue, je devais calmer mes bêtes je n'ai donc pas fais attention" répondit gentiment la fermière "D'accord, merci pour vos réponse madame, je vais tenter de retrouver cet homme mais sachez que je ne le punirais pas, il n'as rien fait de contraire à nos décrets" Répondit madame Park "D'accord, même si cela m'embête qu'il ne risque rien, je comprends votre raisonnement, mais pourriez-vous à l'avenir voir pour instaurer une loi visant à défendre nos fermes à moi et les autres ?" …"Nous verrons cela" lâcha madame Park avec un léger sourire en partant, et c'est ainsi, en suivant les quelques marques de pas visible ainsi que les indications de la fermière que madame Park s'enfonçât dans la forêt à la recherche de l'individu qui avait laissais cette odeur de sang…-
 
MikioDeruthven : *après avoir été perdu au jeux Nicolaï fut contrait de rester en ville regardant le cirque dans le quelle il avait grandi s éloigné au lion, peux temps après son nouveau maitre vient le trouver et lui indiqua son boulot : chargé et déchargé les navires sur le port ; les lourdes caisses ne lui fessaient pas peur elles font à peine la moitié du poids de la caravane du cirque mais soit. En descendant d’un navire après y avoir déposé la dernière caisse il entendu des animaux s agité et une femme hurlée prenant son courage à deux mains il alla voir de plus près mais visiblement il avait été devancé par une dame qui partis dans la forêt juste après *
 
 
MaliciousHeart : « Maitre... ! Ne me laissez pas... nous avons besoin de vous... ! » Les larmes d'un ange... « Asgorath.. ! Pitié je vous en supplie... ! » Sont plus rares... que les fleurs de cristal des vallées des landes. […] Voici presque cent ans. Cent ans depuis ce fameux jour, ou la reine de la Cynosure avait laissé son dernier souffle témoigner de sa mort. Cent ans, que son héritière était restée isolée dans l'obscurité de Orhm, sans même pouvoir voir le jour. Cent ans, qu'elle revoyait cette scène mortuaire. Asgorath rendant honorablement son âme à sa source pour pardonner ses actes et ses décisions. Pour que l'équilibre ai une chance de perdurer. Elle était là, le bras tendu devant cette silhouette consumée par la mort. Par pitié, par pitié criait elle sans cesse. Mais rien n'aurait pu changer cela. Diable... quelle était cette sensation sur ses joues. C’était si froid... Ellioka aujourd'hui, avait encore le bout de ses doigts posés sur ses pommettes. Son regard était trouble, fixé sur un point du sol et assise sur une marche de la porte Est. Elle tenait un drap épais contre elle, comme si un nourrisson y sommeillait. ''Ellioka, prend soin des Artefacts''... Ce fut les dernières paroles adressées à la jeune femme, avant que celle-ci ne disparaisse pour toujours. Injustice ? Ou alors destin cruel ? « Maitre... que dois-je faire à présent. » La créature parlait seule, et ce depuis un siècle maintenant. « Dois-je redescendre...Dois-je aider mon prochain... ? » Sa voix monotone était le seul et unique son qui raisonnait dans ce Sanctuaire. Elle exerçait une plus fort étreinte sur ce tissu, tandis qu'un son creux témoignait d'un éventuel objet caché. Ce n'est que quelques minutes plus tard, que la jeune femme redresserait son visage pâle, brusquement. Une légère brume de froid filait d'entre ses lèvres gercées. Mais alors que son regard sombre et sanglant c'était déconnecté, elle perçu une chose. Un appel. Une prière redirigée vers elle, comme pour demander de l'aide. Les Dieux ne l'avaient donc pas oublié... ? Une lueur d'espoir commençait à voir le jour. Une étincelle dans ses iris sanglante. « Merci... » Peut-être n'était-ce pas encore fini. Peut-être que l'Archange déchu des cieux par le passé, allait enfin pouvoir offrir ses services. Elle se redresse, passant une main sur le voile qui lui servait de parure afin de le défroisser. Elle s'avance vers la porte Nord de Orhm, gravissant les marches en tenant son ''précieux'' contre elle. Sa main caressait la poignée poussiéreuse et froide, avant de s'en emparer d'une poigne ferme. Un frisson la parcourait, à l'idée de sortir, et de descendre. L'angélique inspirait doucement une bouffée d'air, fermant ses yeux corrompus, et enfin, d'un élan déterminé, elle ouvrait la porte, laissant jaillir des milliers de couleurs de l'autre côté, avant de poser un pied dans cette anarchie brillante et fluide pour se faire aspirer à la seconde ou son corps quitterait le sanctuaire. […] Dans le ciel, nous pouvions voir un point briller. Une étoile filante. ? C'était trop lointain pour le prouver, mais certain villageois dehors dirigeaient leur vœu vers cette source lumineuse. Mais après ce récit, nous savons pertinemment que cette lueur était émise par Ellioka. Cette silhouette tombante, serrant contre elle son héritage, le dos face à la terre qui se rapprochait de plus en plus durant sa traversée. Elle était sereine, et frapperait bientôt le sol de plein fouet. PH... Le bruit du choc fut étouffé par le déploiement de ses ailes robustes et plumeuses. Dans un réel cocon d'ivoire, ces attribues disparurent aussitôt qu'elle c'était redressée. Dépoussiérant sa longue traîne, la voilà enfin de retour, à respirer l'air des environs. Mais où était cette femme qui avait fait appel à ses pères ? "Les dieux auront votre peau ! Vous n’êtes qu’une erreur de la nature ! Brulé le". Ellioka avançait. On aurait dit une sainte. Doucement, deux voix commençaient à se faire entendre. Deux femmes, dont l'une d'elle était sa ''cliente'' et une autre, semblant chercher la même chose qu'elle. L'angélique avait eu les réponses à ses questions, et elle ne tarderait pas à partir dans cette même direction. Son regard épiait la silhouette féminine de cette jeune femme. Devait-elle l’interpeller. ? Faire équipe pour rétablir la justice ? Mais une autre chose attirait son attention. Cette odeur ferreuse d’hémoglobine qui polluait l'air fleuri. Elle qui semblait si frêle, sur quoi allait-elle donc tomber... un dangereux psychopathe. ? Une âme corrompue par un Démon... ? Les animaux fuyaient, les chants des oiseaux cessaient au fur et à mesure qu'elle avancerait. Ou est-tu.
 
Valandill: * L’homme c’était allongé dans la forêt après avoir inscrit sur le sol avec de la poudre blanche d’un pays autre des inscriptions sur le sol « Cum serpents a vita » avait-il écrit. Des éléments étranges se faisait alors ressentir dans la forêt tel que le déchaînement anormal du vent ainsi que d’autres éléments. Non loin de là se trouvait un enclos de bête non intelligente que celui-ci pourrait se servir pour atteindre ses objectifs … Marchant d’un pas rapide vers eux il essayait tant bien que mal d’empoigner une bête pour en récupérer les bienfaits du sang en elle mais ce fut dans un bref instant que celle-ci le poussait sur un tronc d’arbre qui lui créait de multiple égratignure sur son épaule. « Maudite bête pourquoi tu ne veux … » Une femme au loin surement la fermière du pâturage criée à l’aide prit de panique Mephisto prit la fuite sentant un délire obsessionnel monter en lui, basculant la tête de chaque côté à chaque paroles « Crétine » « Non tais toi » Il était devenu fou car son rituel a été interrompu et il détestait ça. « Tu aurais dû la tuer ne faire d’elle qu’une marionnette » Il regardait la terre et le ciel avec un sourire en coin « Que tu es moche, tous et toi tu es moche » Souriant aux éclats faisant peur aux autres créatures sur les environs. S’arrêtant immédiatement il sentit non loin de lui la présence de Madame Park, une odeur de rose « Oui ça ne peut être qu’elle impossible de se tromper, dois-je la tuer ? Non Oui je ne sais pas je m’en servirai bien de sac à viande fraiche après tout. » Puis une autre personne celle-ci lui procurait un sentiment d’euphorie plus intense. « Oh mais que nous allons nous amuser » Sourire en coin il partir alors vers l’Est contournant Galinis immédiatement pour aller vers le désert de la Rédemption *
 
Oshiemasu: Madame Park ne s'arrêtait pas, elle n'était que trop proche de son but, enfin...l'odeur en donnée l'impression, elle continuait tout de même de suivre les pas jusqu'à tomber sur des inscriptions sur le sol "Cum serpents a vita" 'Hum, j'ai donc affaire à un arcaniste....Cela expliquerais le changement important d'état des éléments dans la forêt" se disait-elle, elle pensais bien à un individu derrière tout ça, mais ne pouvais l'accuser sans preuves d'avoir semer la pagaille dans la ferme à côté.... Elle continua donc de suivre les empreintes de pas qui était devenu maintenant bien visible, elle sembler avoir changer brusquement de direction...elles allaient maintenant vers le désert de la Rédemption. –
 
MaliciousHeart: Mes pères, seriez-vous devenu fous, pour me reléguer une pierre d'une telle envergure ? Pensait-elle. Mais non. Après tout, elle était encore debout malgré les divers obstacles qu'elle eut rencontré jadis, au temps de la confrérie, au temps des aramons, au temps. Du pandémonium. Tout ceci semblait si loin. Un nouveau départ... ? La jeune femme aux cheveux blond n'avait guère le temps d'apprécier son retour, que cette macabre odeur continuait de déranger ses narines. Ses sens se réveillaient doucement, sentant dès lors, les présences aux allant-tours. La silhouette au loin, cette femme aux cheveux d'ébène avait changé de direction. Ellioka serrait contre son flan l'objet enrobé comme si sa vie en dépendait. Ses oreilles étaient à l'affût du moindre son. « Est-ce vraiment nécessaire ? » Elle se parlait encore seule, tournant brutalement son visage de côté lorsque les oiseaux quittèrent leurs arbres pour disparaître dans les cieux. « Là-bas... » Elle marchait alors dans cette direction par instinct, guidé par la nature qui agissait contre ce danger. ...Quelle chaleur... l'angélique devait s'habituer de nouveau à ces mondes.

_________________
"Des fois, je me dis que la preuve qu'il y a des êtres intelligents ailleurs que sur Terre est qu'ils n'ont pas essayé de nous contacter."
Revenir en haut Aller en bas
http://project-albion.forumactif.com
Valandill
Admin
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 25/11/2016
Age : 21
Localisation : Galinis

Feuille de personnage
Nom: Valar
Prénom: Mephisto
Âge : 859

MessageSujet: Re: Un esprit malin dans l'ombre ... [ Démarrage à trois participants ]   Sam 18 Fév - 22:14

Valandill: * Il était parti dans les contré à l’Est lorsqu’une autre vague de démence le prenant tau cou faisant demi-tour « Cours jeune juge avant que je ne te pende haut et court » Se déplaçant d’ombre en ombre pour garder l’effet furtif au moment qu’il fallait pour attaquer Madame Park. Plus loin de celle-ci se trouvait l’archange, cette odeur nouvelle l’attiré d’autant plus. « Du nouveau sang dans nos terres qu’une belle journée. » Cependant il croisait Madame Park en chemin, apparaissant derrière celle-ci souriant « Bonjour petite frenegonde. » Penchant sa tête à droite les yeux de celui-ci devenant de plus en plus sombre. *
 
Oshiemasu: Madame Park ne fut pas surprise, elle connaissait très bien son agresseur et était quasi sûre de son identité depuis les marques trouvées dans la forêt quelques instant plus tôt "Mephisto.....Ne pensez-vous pas que votre comportement n'est pas digne de vous ? Que ferez-vous lorsque un jour l'on vous verra comme cela ? Que ferez-vous lorsque plus personnes ne vous approcheras même dans votre état normal ? J'ai une brève idée de ce qu'il vous arrive, mais je ne sais que trop bien les conséquences que cela peut avoir , réfléchissez bien avant d'agir..." disait-elle en se retournant calmement vers celui qui avait tenté de la surprendre, elle était plus sérieuse que jamais...-
 
MaliciousHeart: Chacun de ses pas semblaient aussi léger qu'une plume. Ses yeux sanglant épiaient la scène a une dizaine de mètre, là, entre deux arbres sans même prononcer un mot. Cet aura nouveau lui semblait familier, mais ses sens lui jouaient des tours. La silhouette sombre lui faisait dos, face à la noble femme qui ne laissait paraitre aucune once de crainte. Le vent portait leur parole jusqu'à ses oreilles. Ellioka poserait une main contre son ventre. ''Non, reste calme'' pensait elle, gardant son précieux bien contre sa hanche. Derrière elle trônait une hache à double tranchant. C'était bien la seule chose qui contrastait avec son apparence raffinée. N'était-ce pas un peu trop lourd pour une femme ? ''Attend, attend encore un peu..'' Elle parlait toujours dans sa tête, comme si son subconscient n'était pas en accord avec sa posture plutôt passive devant la scène en question.
 
Valandill: * Il la regardait telle une fourmi en train de marcher sur terre « Microbe que vous êtes » Il penchait la tête sur la gauche à ce moment-là une voix plus rocailleuse et lente surgis de son corps « Tu es un faible mon garçon » Faisant un pas devant l’autre un plus rapide peu à peu. Les éléments devenaient de plus en plus instables à chaque pas, comme si ça infecté la nature. « Noumeria Atitia chrium, je suis les traces de ma mère et de mon père. Tu n’aurais jamais dû naitre. » S’adressait-il à Madame Park ou à l’autre être non loin d’eux ? Il portait son doigt sur le coin de sa bouche croquant le bout de son doigt le faisant saigner le portant à son cou, son sang coulant sur le sol. *
 
Oshiemasu: Madame Park comprit à ce moment que rien n'allait pouvoir raisonner, Mephisto était devenu une espèce de carcasse déchiqueter de l'intérieur...."Agression et diffamation d'un haut agent de l'ordre public ... Eh bien, tu sais ce qui t'attends si tu ne me tue pas...' Elle dégaina son arme "sache que je ne suis pas du genre à reculer, mais on va s'amuser un peu....*dit-elle en laissant un sourire moqueur sur son visage* Attrape-moi si tu le peux......" Lâchai-t-elle avant de commencer une course effrénée entre les arbres, elle ne faisait pas ça n'importe comment elle changeait souvent de direction pour rendre difficile sa capture elle avait beau avoir 40 ans elle restait rapide et agite grâce aux entrainements qu'elle n’a jamais arrêter –
MaliciousHeart: Cette silhouette.. ''Progéniture des ténèbres.. Est-ce toi ? Es-tu de retour ? Ton silence est trop long. Je te sens dormir encore, ici..'' Encore des pensées profondes, avant qu'elle ne daigne à prendre la parole. « Kudo ? » Un nom, porté dans un léger soupire contre le vent qui frappait son visage et décrochait sa capuche brodée par les mains d'une fée. Ellioka s'avance, l'esprit ailleurs, encore sous le choc d'être revenu ici. Elle ne contrôlait pas ses pas, guidée par ses songes. Sa main se mit à doucement luire. Une lueur sans réelle couleur. Elle entend l'arme de la femme sortir de son sommeil, suivit de ses pas qui partaient dans la forêt sombre. Son précieux demeurait toujours contre son flan, tandis qu'elle revenait à la réalité a un mètre de distance de ce dit Mephisto. « Folie..tourment.. » Encore des murmures semblables aux louanges des anges en deuil. L'angélique cligne des yeux, une fois. Madame Park avait disparu, perdant sa silhouette entre les troncs. Qu'en était-il de son interlocuteur instable ? ''Ne rêvasse pas ici, ce n'est pas chez toi'' Maudit subconscient, ne cessera tu jamais de la contrarier ?
 
Valandill: * Il la regardait d’un air blasé par sa stupidité « Cours petit lapin avant que loup ne te mange » Les arbres dans laque celle-ci dansait merveilleusement bien commençaient à pourrir à cause du sang de celui-ci qui coulait par terre la contaminant. « Que tu es pathétique vieille morue. » Il riait aux éclats à chaque goutte de sang qui coulait au sol. « Je ne serais pas en prison, je ne me laisserais pas faire. La mort humm je l’accueille de cinq à sept devant un bon thé de chez Tornoua à Galinis alors … » Il courut à ce moment-là vers celle-ci le sang coulant de plus en plus mais se changeant en aura noir et violette. « Ne me dit pas ce que je dois faire la momie tu sais peut-être te battre avec un sabre mais pas avec ça … » Il avait oublié son passé à cause de son état frénétique. Pendant ce temps l’ange se rapprochait de Mephisto lui rajoutant une excitation encore plus grande. « Dite la vieille ( La poursuivant toujours) à quoi ressemble le goût du sang et de la mort d’un ange ? » *
 
Oshiemasu: "Ce à quoi ressemble le gout du sang et de la mort d'un ange ? ça ressemble sûrement à la pureté même, un goût inimitable....Appétissant pour certains mais beaucoup trop dure à obtenir, mais si tu sais qu'elle est là au lieu de me parler ne devrait tu pas la question ? et ça mort que ce soit une gentille ou une méchante, serait une mort bien plus triste que la tienne dans cette état" dit madame Park Sérieuse mais narguant son attaquant, "Tu ferais mieux de te rappeler de qui tu es plutôt qu'écoutait ce que tu n'es pas" elle continuait toujours sa danse au milieu des arbres de façon à tenir son adversaire toujours à la même distance..-
 
MaliciousHeart: Ces acouphènes revenaient à la charge, créant de leur sifflement inaudible pour les autres une douleur cérébrale à l'angélique. Ellioka serrait ses mâchoires l'un contre l'autre, créant une certaine froideur sur son visage. Un pas, un autre et. Elle baissait ses yeux sur le sol. « Pauvre flore. Toi qui nous comblait de ta beauté.. Te voilà corrompu par la putréfaction d'un sang fou. » La blonde suivait ces traces en prenant soin de ne pas marcher dessus, tandis que ses sourcils accentuaient un air sévère. « Mes pères, j'espère que vous ne m'avez pas piégé... la déchéance n'était-elle pas suffisante ? » Elle attache alors le drap a sa taille pour ne pas être dérangée. D'un geste souple, la divine s'emparait du manche de sa hache, l'empoignant par la suite à deux mains, tandis que le soleil se reflétait dans l'une des lames.. Un reflet éblouissant, qu'elle dirigerait par la suite dans les pas de Mephisto tout en s'enfonçant dans la forêt. « Le Purgatoire salive de ces tourments.. » Se parlait-elle seule ? Ou était-ce encore une pensée sauvage ? Le rayon que créait le soleil dans la tranche de son arme, projetterait sa chaleur contre le sol vers les pieds de l'homme avec l'espoir que l'impact lumineux et ardent retarde sa course. Le sol visé subirait une déflagration assez conséquente mais qui ne se propagerait pas ailleurs afin d'éviter l'incendie. « La mort m'a déjà effleurée. Mon sang, je vous en prie, venez le gouter. »
 
 
Valandill: * Il continuait sa course vers Madame Park léchant sensuellement doigt du bout de la langue avalant son sang. Le corps de celui-ci ce putréfiait plus rapidement cependant sa vitesse sa puissance augmentait peu à peu. « Je suis l’ombre du soleil et la lumière de la lune que les jeunes pousses renaissent de leur cendre » Le jour se changeait en nuit à ce moment-là une seconde ombre se formait à côté de Mephisto, reproduisant les mêmes mouvements que lui. Ce rapprochant de Madame Park levant le bras et posant délicatement la main sur son épaule « Millésime d’ange miam » Il ne voyait pas que c’était Madame Park obnubilé par l’ange. *
 
 
Oshiemasu: Madame Park a la seconde ou son épaule se fit attrapé l'épaule leva son épée pour trancher légèrement le bras de mephisto, une partie du sang qui s'échappa de la plaie vint se poser sur le bras de madame Park, laissant une plaie nécrosé là où elle avait était touché mais le but n'était pas de le tuer c'était de le calmer, elle se mit à reprendre sa course , mis sa main sur ses blessures une magie blanche en sortit guérissant les plaies, cela l'a bien sûre affaiblit, elle courais moins vite elle posa sa main droite sur un arbre et de sa main droite s'essuya la bouche en marmonnant quelques choses d'inaudible avant de continuer, elle ne devait en aucun cas se faire attraper.-
 
Valandill: * Il continuait sa course vers Madame Park léchant sensuellement doigt du bout de la langue avalant son sang. Le corps de celui-ci ce putréfiait plus rapidement cependant sa vitesse sa puissance augmentait peu à peu. « Je suis l’ombre du soleil et la lumière de la lune que les jeunes pousses renaissent de leur cendre » Le jour se changeait en nuit à ce moment-là une seconde ombre se formait à côté de Mephisto, reproduisant les mêmes mouvements que lui. Ce rapprochant de Madame Park levant le bras et posant délicatement la main sur son épaule « Millésime d’ange miam » Il ne voyait pas que c’était Madame Park obnubilé par l’ange. *
 
 
Oshiemasu: Madame Park a la seconde ou son épaule se fit attrapé l'épaule leva son épée pour trancher légèrement le bras de mephisto, une partie du sang qui s'échappa de la plaie vint se poser sur le bras de madame Park, laissant une plaie nécrosé là où elle avait était touché mais le but n'était pas de le tuer c'était de le calmer, elle se mit à reprendre sa course , mis sa main sur ses blessures une magie blanche en sortit guérissant les plaies, cela l'a bien sûre affaiblit, elle courais moins vite elle posa sa main droite sur un arbre et de sa main droite s'essuya la bouche en marmonnant quelques choses d'inaudible avant de continuer, elle ne devait en aucun cas se faire attraper.-
 
 
 
MaliciousHeart: Mais alors que le soleil devait normalement resplendir dans son ciel encore longtemps, celui-ci fut rapidement échangé par la noirceur de la nuit.. Il ne lui serait dès lors d'aucune utilité. Ellioka plissait ses yeux doucement, afin de guetter les silhouettes des environs. « Bon sang, tu m'encombre. » A qui parlait elle encore ? La seule chose qui pouvait la gêner était ce ''paquet'' enroulé à sa taille. L'angélique tend le bras sur le côté, et dans son prolongement se trouvait la hache, placé à l'horizontal de la terre. Cette odeur infâme qu'était celle du sang lui piquait encore la gorge. « ..lequel a le plus besoin d'aide.. » L'être pensif tournerait son visage vers cette ombre, avant de bondir agilement en diagonal, avant de choper de nouveau de ses deux mains la hache pour la claquer au sol. De cette force totalement paradoxale par rapport à son apparence, une brèche se traçait dans le sol en de multiples fissures, remuant les racines pour laisser tomber quelques arbres sur son passage qui, dans un lourd bruit de craquement, barrerait la route de Mephisto s'il tentait de suivre Madame Park. Encore incertaine, elle n'agissait pas offensivement mais plutôt d’une façon défensive pour tous. En oublierait-elle l'autre ombre.. ? L'angélique tourne son visage, et roule ses yeux sur tous les angles pour tenter de la percevoir. « Non. Non. Non. Dort encore. » Les acouphènes ne cessaient toujours pas.
 
: Alors qu’il était au reliquaire, Fëanturi perçu une incantation lui étant destiné, une incantation que seul une personne en ce monde ne pouvait connaitre. Il était convenu que celle-ci devais être utilisé uniquement en cas difficile et depuis que cette règle avais était instauré, c’était là, la première fois qu’il l’entendait. « Oscar, je dois te laisser, nous terminerons cette conversation plus tard » dit-il dans le vide, comme s’il parler seul. Fëanturi disparu alors tel un spectre du reliquaire. Quelques instant plus tard, sa voix vint à se faire entendre dans l’esprit de Madame Park « Alors comme ça tu aurais besoin de moi ? ». Il eut à peine terminer ses paroles que la bague de celle-ci ce mis à briller d’un éclat grisâtre laissant s’échapper par la même un brouillard anormal et épais enveloppant une grande partie de la forêt. Fëanturi était arriver sur les lieux, son corps se matérialisant dans la brume environnante. Qu’était-il réellement ? A peine était -il arrivé que des arbres étaient couché. Par la même il senti une aura lui était familière, une aura qu’il n’avait pas ressentie depuis des siècles déjà. Dans la brume, il put percevoir Mephisto non loin continuant sa course frénétique vers son amie. Il ne disposait d’aucune information sur les faits, sa priorité était de protéger celle qui l’avais convoqué. De ce fait il leva sa main droite vers Mephisto inquiétant alors « Nul répits existe pour ceux qui se dresse sur la voie lactée. » La brume commença alors à se mouvoir comme si elle était vivante, tournillant autour de mephisto de plus en plus rapidement tel un vortex :
 
Valandill: * Il stoppait sa course lorsqu’une personne étrange apparût dans la forêt où la brume épaisse s’installait et se faisant piéger tel une jeune pousse. Le vortex se refermant autour de lui, il se léchait encore une fois le doigt remplie de sang et récitait de nouveau la même incantation mais à l’envers « Je suis la lumière de la lune et l’ombre du soleil les jeunes pousses renaissent de leur cendre » Cette fois ci Mephisto disparut de l’intérieur du Vortex. L’ombre prenant forme physique, Mephisto c’était matérialisé près de l’ange maintenant. La regardant en silence et retournait observer le vortex non loin de lui. *
 
Oshiemasu: Madame Park sans s'en rendre compte par sa course sans but s'était retrouvé près de l'ombre de Méphisto, qui se matérialisa devant elle, il ne semblait pas l'avoir vu puisse qu'il était omnibulé par le vortex créer par Fëanturi, elle décida de lui entailler les tendons des genou, avant de lever sa main vers Mephisto "Je suis désolé" murmura-t-elle "mais je n'ai pas d'autre choix" de sa main sortit une énergie noire qui très vite vint heurter le dos de mephisto....-
 
MaliciousHeart: Sa concentration était à son apogée, luttant contre son subconscient qui s'amusait de son sérieux, arrachant quelques grincements de dents à l'Archange. Elle s'excusait pour les dommages en une légère prière intérieur, tandis que le brouillard froid s'installait dans les lieux. Ses deux mains maintenaient toujours le manche brun de son arme qui ne fut pas forgé d'un simple fer. « Dors je t'ai dit. Dors. » Chuchotait-elle, tandis qu'elle délogeait d'un geste brutal sa hache du sol mutilé. Ellioka déposerait dès lors le bout du plat de la lame au sol pour ne pas se fatiguer davantage à la porter. Vint alors la matérialisation physique d'un autre être, venant sans doute en aide à la femme coursée par la créature obscure. L'angélique écoutait ces incantations sans broncher, jusqu'au moment où elle tournerait son visage en direction de l'ombre, servant de réceptacle pour apercevoir de nouveau Mephisto. Là, Madame Park arrivait à son tour, menaçant d'une magie noire l'entité malicieuse. Elle eut alors un sursaut intérieur. « Madame.. ! Ne faites pas c.. » Accourant vers les deux personnes tout en glissant son arme dans son dos pour la ranger, Ellioka tendrait la main, laissant à croire qu'elle était en désaccord avec ces attaques. Etait-ce trop tard ? Elle qui proclamait la justice et la diplomatie se voyait désemparée par cette situation délicate. Gardant cependant ses distances par sécurité.
 
WiizardOfDarkness: : Les paroles de l’individu raisonnèrent alors dans l’esprit de Fëanturi tel un chant funeste envoyer par ses parents. Il fût déstabilisé pendant un moment mais repris rapidement ses esprits, hélas Madame Park était déjà bien loin de lui. A son grand étonnement l’être n’était plus au sein du vortex mais proche de ce qui semblais être un ange. Voilà bien des années qu’il en avait pas vue… mais l’heure n’était pas à l’étonnement mais à l’action. Alors que son amie tentait l’attaque directe, Fëanturi fût surpris du geste de protection de l’être pur. Pourquoi essayerait-elle de le défendre ? Prenant une grande inspiration, il joint les mains et ferme les yeux « Le jour se lève et les étoiles s’éteignent une à une. Il est l’heure père… mère de l’équinoxe. Puissiez-vous me guider sur cette route encore jamais explorer ». La brume disparue subitement, dans le ciel, la lune vint à éclipser le soleil plongeant le monde entre lumière et obscurité. Fëanturi ouvrir de nouveau les yeux et fixa son frère et cria alors « Tu n’es l’ombre que de ta déchéance en ce monde. Les astres au-dessus de ta tête s’alignent afin que tu puisses retrouver le chemin que t’avais confié notre mère ». Ces paroles de leurs peuples avaient pour effet de calmer les effets de la frénésie, mais jamais encore il n’avait eu l’occasion de les appliquer. Son seul espoir était que son frère perde connaissance dû à l’alignement afin qu’il puisse lui venir en aide :
 
L’énergie noire heurtait alors le dos de Mephisto, d’un cri sourd pour les êtres magiques et horrible pour la nature se propageait partout. Les pleurs et les cris des mort lui parvient aux oreilles tombant à genoux au sol regardant Madame Park et l’ange. Entendant les paroles de Fënturie, son être se calmait doucement comme une berceuse que l’on racontait à son enfant pour l’endormir mais sa frénésie étant trop forte son corps se mit en pause dans un premier temps son cœur se ralentissant énormément comme s’il était en hivernation, son corps devint alors aussi froid que la glace et aussi blanc que la neige. Le sang coulait de son corps et se solidifiait sur la terre peu à peu putréfiant la terre aux alentours. Il entendait les voix cependant les paroles de l’ange envers Madame Park, cette voix lui restait dans la tête aussi angélique que les autres, douce et charmante. Il était conscient de tout mais impossible de bouger le moindre muscle et encore moins celui des jambes dû aux coups de Madame Park que celle-ci lui avait sectionné
 
Oshiemasu: Madame Park saisit Mephisto par le col le forçant à regarder les astres que Fëanturi avait convoqué "Maintenant observe....Reprends la raison et regarde ce que tu as causé" Dit-elle d'une voix strict en le maintenant fermement...-
 
MaliciousHeart: ''Je le savais...cet appel...était encore pour satisfaire votre sadisme...mes pères...j'espère un jour être orpheline, et vous déloger des cieux de ma propre main.'' Ce fut encore une pensée intense, à l'égard des dieux qui l'avaient chassé sans retenu il y à des siècles de cela. Une haine intérieure qui expulsait son surplus par des songes macabres. Son regard se posait sur Mephisto, tombant tel un pantin dont on aurait coupé les ficelles. Elle ne pouvait définir cette scène par un manque accru de savoir envers ces personnes qui semblaient toutes s’être côtoyés. Le flux qui coulait de la créature, prendrait avec lui la vie de la flore autour de sa silhouette immobile.. L'angélique reculait d'un geste brusque pour ne pas être touchée par le liquide tandis que ses omoplates se mouvaient sous sa peau, prête à faire jaillir ses ailes si besoin. ''Tu n’es l’ombre que de ta déchéance en ce monde ''… Ce morceau de phrase laissait un écho dans son esprit, abaissant son visage sur le drap qu'elle reprit au préalable dans ses bras, dans une étreinte presque maternelle. Sous l'ombre de ses cheveux c'était dessiné un sourire rapide, accompagné d'une expiration toute aussi vive avant qu'elle ne redresse son visage de nouveau sur Madame Park et l'homme tourmenté. Mais encore une fois, son instinct reprit le dessus, lâchant sans réfléchir bien longtemps un mot assez brutal. « Doucement.. ! » Après tout n'était-ce pas son destin d'Archange de veiller au bien être de n'importe quelle créature ? Ou était-ce une décision plus profonde ? Quoi qu'il en soit, son regard sanglant et corrompu se reposait sur la deuxième silhouette masculine. Cherchait-elle à comprendre.. ? Ce n'était pas chose aisée.
 
WiizardOfDarkness: : La surprise était totale, il ne pensait pas que cela fonctionnerait car ce ne sont qu’aux travers des mémoires légué par ses parents que Fëanturi eu connaissance de ce sortilège. Alors que Madame Park eu forcer son frère à regarder le ciel, Fëanturi ne put s’empêcher de réagir aux paroles de l’être de lumière non loin de lui. « Doucement dis-tu ? … Aurai-je peut être dû attendre que sa frénésie consume son âme jusqu’à ne laisser de lui que le cadavre d’un Ethérian meurtrie par les années et le manque de ses semblables ? » Fëanturi n’était pas de ceux faisant dans la dentelle ou la demi-mesure, il s’approcha alors de Madame Park évitant le flux noir au sol et posa sa main sur l’épaule de son amie « Même si c’est toi qui m’a appelé, j’en fait appel à ta clémence pour me laisser le confronté à ceux qui ne sont plus. Me devoir est de le sauvé même s’il ne représente rien pour moi. Tu nous trouveras là où la voie lactée est au plus proche ». Il tourna alors la tête vers l’être de lumière lui adressant un léger sourire accompagné d’un signe de tête afin de lui faire comprendre que tout irait bien pour lui. Le ciel revient à la normal, laissant le soleil couvrir de nouveau le monde de ses rayons doré. Fëanturi ainsi que Mephisto furent envelopper dans une brume et disparurent tel des spectres n’ayant jamais exister en ce monde :
 

Valandill: Le buste de celui-ci se levait par l’action de Madame Park laissant les pieds sur la terre ferme, entendant les paroles de celle-ci, il regardait le ciel devinant alors que ses parents c’était manifesté « Je suis désolé de vous décevoir autant mais c’est à cause de vous » ces mots tournaient dans sa tête en boucle il vouait une sorte de haine envers eux. Pourquoi abandonné leurs progénitures à l’inconnu ? Il entendait les personnes autour de lui parlait d’un ton calme, d’un seul coup la brume se déposait délicatement sur le corps de Mephisto et de Fëanturi qui disparût délicatement dans un endroit inconnu encore …

_________________
"Des fois, je me dis que la preuve qu'il y a des êtres intelligents ailleurs que sur Terre est qu'ils n'ont pas essayé de nous contacter."
Revenir en haut Aller en bas
http://project-albion.forumactif.com
Valandill
Admin
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 25/11/2016
Age : 21
Localisation : Galinis

Feuille de personnage
Nom: Valar
Prénom: Mephisto
Âge : 859

MessageSujet: Re: Un esprit malin dans l'ombre ... [ Démarrage à trois participants ]   Sam 18 Fév - 22:46

Oshiemasu: Madame Park eut le temps de légèrement acquiesçai envers Fëanturi avant qu'il ne disparaisse dans la brume, considérant sa quête terminée elle se mit en direction du port, elle regarda l'ange une dernière fois et lui dit "Même si j'ignore ce que vous faites ici, je pense savoir ce que vous êtes, puissent votre bonté nous protégez tous en ces temps durs" et elle prit la route tranquillement, mis à part la boue qui avais recouvert l'état de sa robe, l'attitude de Madame Park ne laissait pas penser qu'elle s'était battu, en la regardant sans connaitre les faits, on aurait dit qu'elle revenais d'une simple ronde dans en forêt... Et c'est ainsi qu'elle reprit la route de son domicile, assez fatiguée par les évènements.-
 

MaliciousHeart: En temps normal, elle aurait eu du répondant envers cet être qui défendait ses actes, mais au final, elle préférait se léguer au silence, récoltant en même temps, un nombre incalculable d'information concernant ce dont elle avait été témoin. Son retour mouvementé sur ces lieux marquerait-il un nouveau chapitre de son histoire ? La forêt serait bientôt soulagé d'un calme reposant, même si elle en gardait des séquelles. Elle dirigerait son regard sur Madame Park en sentant le sien posé sur elle. Ses paroles la fit réfléchir un instant, avant de laisser partir sa silhouette noble au loin. Elle resterait seule, fixant l'emplacement de cette femme avant son départ, puis laisserait sa douce voix bercer les lieux. « Ce que je suis.. ? » Elle fini par sourire, partant à son tour dans une direction qui semblait aléatoire en tenant son précieux comme son propre enfant. « Dors..dors, ma douce.. » Ellioka laisserait son chant mystérieux derrière ses pas comme seule preuve de son passage.

_________________
"Des fois, je me dis que la preuve qu'il y a des êtres intelligents ailleurs que sur Terre est qu'ils n'ont pas essayé de nous contacter."
Revenir en haut Aller en bas
http://project-albion.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un esprit malin dans l'ombre ... [ Démarrage à trois participants ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un esprit malin dans l'ombre ... [ Démarrage à trois participants ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cartes dans l'ombre
» Megazord, l'esprit sain dans un corps sain (à quelques menus détails près !!)
» petage de plomb de nabaztag un esprit malin la posseder!!!!
» [Précision] Retour dans l'ombre
» Une ombre chinoise au tableau…

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Project Albion :: Tableau des Annonces :: Quêtes-
Sauter vers: